L’utilisation de l’acide lactique comme désinfectant en milieu médical

L’utilisation de l’acide lactique comme désinfectant en milieu médical

Modérateur Robé Médical No Comments

Un produit d’origine naturelle connu de longue date :

Il est utilisé depuis de longues dates pour ses propriétés de conservation dans l’alimentation humaine sous la forme de lait fermenté. L’acide lactique est un acide organique important qui joue un rôle dans différents processus biologiques. Il a été découvert et isolé à partir du lait aigre par un chimiste suédois Carl Wilhelm Scheele en 1780. Il est l’un des produits clés de la production d’énergie dans les muscles.

L’acide lactique peut se présenter sous 2 formes isomériques :

La forme D et la forme L qui diffère par l’arrangement des groupes attachés aux atomes de carbone. L’acide lactique contenu dans le lait est un mélange équimoléculaire de ces deux formes.
L’acide lactique extrait du tissu musculaire est présent sous la forme L, c’est également cette forme qui est utilisée dans l’industrie pharmaceutique et cosmétique et notamment pour la désinfection. L’acide lactique est soluble dans l’eau et considéré comme un acide faible, c’est-à-dire que la réaction de dissociation dans l’eau, conduisant à l’anion lactate n’est pas totale.
Dans le lait, l’acide lactique provient de la dégradation du lactose par les bactéries appelées lactobacilles. Également obtenu par la fermentation de certains légumes et d’hydrate de carbone présents dans les betteraves et le maïs.

Les propriétés anti-microbiennes de l’acide lactique :

Les propriétés anti-microbiennes de l’acide lactique sont comparables à la plupart des acides organiques similaires, cependant l’un de ses avantages est sa miscibilité lui permettant d’être utilisé en émulsion avec l’eau au regard d’autres acides organiques. Cette particularité le rend plus facile d’utilisation en tant que désinfectant.

4 processus sont particulièrement mis en évidence en désinfection microbiennes :
  1. La génération d’un stress acide perturbant la régulation cellulaire.
  2. Une dépense d’énergie de la bactérie pour maintenir le pH.
  3. Un changement du métabolisme de la bactérie consécutif à la production de métabolites alcalins.
  4. L’apparition de radicaux libres créés par le stress acide et endommageant les mécanismes cellulaires.
L’utilisation de l’acide lactique pour ses propriétés désinfectantes :

Depuis les années 2000, l’acide lactique est utilisé comme détartrant, dissolvant à savon et agent antibactérien. Dans l’industrie alimentaire, l’acide lactique est largement utilisé comme additif, pour ses propriétés anti-oxygène, acidifiantes et en tant qu’exhausteur de goût. Il est également utilisé en cosmétique. L’acide lactique dispose d’un très large spectre d’efficacité bactérien et virale. En l’absence de surfactant, l’acide lactique est particulièrement efficace contre les bactéries Gram-Négative notamment E.coli et Salmonella T.
Pour les Gram-Positive, il est utilisé en synergie avec les surfactants. En matière de désinfection de nombreuses formulations à base d’acide lactique sont conformes à l’EN1276. Cette norme mesurant l’activité antiseptique et désinfectante par effet quantitatif de suspension.

L’acide lactique pour la désinfection des mains :

Aujourd’hui, Robé Médical commercialise le premier désinfectant pour les mains ayant pour principe actif l’acide lactique: Dermasafe.
Présenté sous forme de mousse pour usage fréquent, Dermasafe est un bactéricide, virucide, levuricide, conforme aux normes EN1500, EN1650 et EN14476. Testé sous contrôle dermatologique et pédiatrique, cette solution est fabriqué en France à partir d’ingrédients renouvelables d’origine végétale biodégradables. En conclusion: parmi toutes les substances actives approuvées par le Règlement sur les Produits biocides Européens RPB, l’acide lactique constitue une des rares substances qui ne soit pas issue des produits chimiques synthétiques. 100% Biodégradable et non-toxique.

 

Désinfectant mains 100% d’origine végétale sans rinçage DERMASAFE

Désinfectant mains 100% d’origine végétale sans rinçage DERMASAFE

TRIBUNE : Désinfection, quoi de neuf? – Partie 4

Modérateur Robé Médical No Comments

V. Les avantages de la technologie bHP (Peroxyde d’Hydrogène boosté)
La technologie bHP est une nouvelle génération d’antimicrobien, permettant de relever les défis d’aujourd’hui en matière d’hygiène.
En effet, de nouveaux foyers d’infection émergent tandis que la résistance des germes augmente.

Par ailleurs, la plupart des molécules chimiques actives proposées sont à l’origine de toxicité pour l’utilisateur et de dégâts environnementaux.

La technologie Saniswiss bHP offre une réponse adaptée à cette problématique.
Basée sur l’utilisation du peroxyde d’hydrogène, elle en accélère l’efficacité grâce à un procédé biotechnologique inédit.

• Oxydative, elle est efficace sur un large spectre de pathogène notamment contre les bactéries multi-résitantes BMR, par exemple SARM, ERV, Clostridium difficile, Acinetobacter, etc.

• Elle évite toute réaction de résistance qui suivrait le phénomène «d’inactivation» de désinfectant à base d’ammonium quaternaires classiques.

• Non toxique, elle remet en cause l’idée reçue qu’il faut du poison pour tuer les germes, elle n’aborde aucun pictogramme de produit dangereux sur les désinfectants de surface.

• Efficace, elle est facile d’emploi et sans odeur.

C’est une sérieuse alternative aux désinfectants classiques-chimiques qui replace la santé et l’environnement au cœur de la lutte contre les infections liées aux soins.

Saniswiss c’est l’efficacité microbiologique, sans pollution et sans les allergies respiratoires et cutanées.

Avec Robé Médical et Saniswiss, découvrez nos solutions pour l’hygiène dans le respect de la santé et de l’environnement

◄ Partie 3

TRIBUNE : Désinfection, quoi de neuf? – Partie 3

Modérateur Robé Médical No Comments

 

IV. Les détergents-désinfectants
Produit présentant la double propriété de détergence et de désinfection. Leurs principes actifs sont ceux des détergents et des désinfectants. Son utilisation permet un gain de temps et une simplification du travail. Il se caractérise généralement par un bon pouvoir désinfectant mais une faible détergence.
En général, ces produits sont utilisés sans rinçage ce qui concourt pour les produits classiques à la formation d’un film de surface à l’origine d’encrassage.

Le détergent-désinfectant doit satisfaire aux normes suivantes
Spectre minimum :
• bactéricidie : NF EN 13 727
• lévuricidie : NF EN 13 624 (Candida albicans) dans cette indication les normes de phase 2 ou d’application doivent être réalisées en conditions de saleté.
Activités complémentaires :
• fongicidie : NF EN 13 624 (Candida albicans + Aspergillus niger),
• virucidie : NF EN 14 476 dans cette indication les normes de phase 2 ou d’application doivent être réalisées en conditions de saleté.

Les détergents-désinfectants sont destinés au nettoyage-désinfection des surfaces, des matériels, des équipements, des sols et de certains dispositifs médicaux.

Un détergent-désinfectant doit :
• avoir un spectre d’activité en fonction des objectifs fixés,
• avoir un bon pouvoir nettoyant,
• avoir une toxicité minimale pour les utilisateurs et pour les patients,
• être conforme aux dispositions réglementaires en vigueur concernant le respect de l’environnement et de la biodégradabilité,
• ne pas être agressif vis-à-vis du matériel à traiter,
• avoir un conditionnement adapté au besoin de l’établissement,
• avoir un bon rapport qualité/prix.

Face aux solutions classiques, les nouvelles générations de détergents-désinfectants utilisant la nouvelle technologie de peroxyde d’hydrogène présentent là aussi de nombreux avantages.

Avec Robé Médical et Saniswiss, découvrez nos solutions pour l’hygiène dans le respect de la santé et de l’environnement

◄ Partie 2 Partie 4 ►

TRIBUNE : Désinfection, quoi de neuf? – Partie 2

Modérateur Robé Médical No Comments

III. Les désinfectants

Ils sont destinés à la désinfection des matériels, des équipements, des dispositifs médicaux, et parfois des sols et surfaces. L’utilisation d’un désinfectant est rare dans l’entretien des locaux.
Rappelons que le nettoyage doit impérativement précéder l’application d’un désinfectant. Un rinçage, avec respect du temps de séchage, est nécessaire entre l’application du détergent et celle du désinfectant. Un rinçage est également nécessaire après l’application de certains désinfectants (ex : eau de Javel).

Le désinfectant doit satisfaire aux normes de base de bactéricidie (NFT 72 152 ou EN 1040 et NFT 72 170 ou 171).

Il peut en outre, présenter des caractéristiques supplémentaires :
• fongicidie (NFT 72 202 ou EN 1275 ou NF EN 13 624),
• virucidie (NFT 72 180 ou NF EN 14 476),
• sporicidie (NFT 72 230 ou 231 ou NF EN 14 347).
• pour les lingettes : bactéricidie et lévuricidie (NF 16 615)

Un désinfectant doit :
• avoir une toxicité minimale pour les utilisateurs et pour les patients,
• être conforme aux dispositions règlementaires en vigueur concernant le respect de l’environnement et de la biodégradabilité des détergents (agents de lavage),
• avoir un spectre d’activité en fonction des objectifs fixés,
• ne pas être agressif vis-à-vis du matériel à traiter,
• être compatible avec le détergent utilisé pour le nettoyage préalable,
• avoir un conditionnement adapté au besoin de l’établissement,
• avoir un bon rapport qualité/prix

Les principales familles de désinfectant sont :
• les chlorés (eau de Javel, dichloroisocyanurate de sodium, dioxyde de chlore)
• les ammoniums quaternaires (divers produits type : chlorure de benzalkonium)
• les alcools (alcool éthylique, isopropanol)
• les biguanides (chlorhexidine)
• les oxydants classiques tels que l’acide péracétique, l’ozone et le peroxyde d’hydrogène.
• la nouvelle génération des désinfectants à base de peroxyde d’hydrogène boostés, présentant d’importants avantages en matière de toxicité et de résistance.

Avec Robé Médical et Saniswiss, découvrez nos solutions pour l’hygiène dans le respect de la santé et de l’environnement

◄ Partie 1 Partie 3 ►

TRIBUNE : Désinfection, quoi de neuf? – Partie 1

Modérateur Robé Médical No Comments

I. Pourquoi est-ce un sujet important?

L’hygiène des sols et surfaces en établissement exige des locaux propres mais aussi désinfectés, c’est-à-dire des locaux où sont éliminés régulièrement les salissures et les micro-organismes de l’environnement. Pour mener à bien ces opérations, des produits spécifiques doivent être à disposition:

  • des détergents,
  • des désinfectants,
  • des détergents-désinfectants,

Le personnel soignant est exposé à ces produits et il est important de mesurer les risques et de comparer les solutions de la chimie classiques et celles plus récentes offertes par la biotechnologie, notamment avec le peroxyde d’hydrogène boosté.

II. Les détergents

Les détergents modifient la tension de l’eau, permettant la formation de micelles qui piègent les salissures, en maintenant les souillures à l’écart de la surface et en évitant leur redéposition.
Le détergent possède uniquement des propriétés nettoyantes.
Les tensio-actifs sont les principes actifs principaux des détergents. Ils sont composés de molécules bipolaires, chacun des deux pôles présentant une affinité différente : l’un pour la molécule d’eau (pôle hydrophile), l’autre pour les autres corps, en particulier les corps gras (pôle hydrophobe). Ce dernier pôle du détergent est lui-même composé d’un corps gras. Cela explique pourquoi un détergent forme un dépôt gras sur les surfaces, qui persiste et s’accumule en l’absence de rinçage.

Il existe 4 catégories de détergents :

  • anioniques : à haut pouvoir détergent
  • non ioniques : pouvoir mouillant et moussant
  • amphotères
  • cationiques : peu détergents (pouvoir désinfectant : ammoniums quaternaires)

Il est important de noter que les détergents anioniques et cationiques sont incompatibles.

Pour les sols, les recommandations évoluent vers une place prépondérante des produits détergents, et dans l’hypothèse d’une alternance de l’utilisation détergent et détergent-désinfectant, celle-ci est déterminée au regard du risque des zones concernées. Les produits détergent-désinfectants classiques ont en effet l’inconvénient d’être faiblement détergents et pour la plupart présentent des risques élevés de toxicité pour l’utilisateur.

Avec Robé Médical et Saniswiss, découvrez nos solutions pour l’hygiène dans le respect de la santé et de l’environnement

Partie 2 ►

Edito

Matériel médical et respect de l’environnement

Avec le nouveau label ECOmedical, Robe médical vous offre la possibilité de choisir des produits respectueux du développement durable.
Que ce soit pour les consommables, l’hygiène ou l’usage unique, nous vous proposons des produits eco responsables sélectionnés pour leur qualité et leur prix.
Achetez moins cher votre materiel médical et contribuez au respect de l’environnement !

Très bonne visite.

Antoine CHONION

Président